Les_ann_es

Si elle parvient très naturellement, comme par essence, à échapper à tout égotisme, Annie Ernaux ne cherche absolument pas, en revanche, à éviter la mélancolie. Celle-ci est tout sauf un écueil : elle est au coeur du projet de ce livre comme elle est au centre de tous les écrits d'Annie Ernaux qui, depuis plus de trente ans, n'a eu d'autre dessein que de « sauver quelque chose du temps où l'on ne sera plus jamais ».

Télérama, 13 février 2008.