15 octobre 2010

J'enrageais d'avoir attendu si longtemps pour découvrir ces merveilles

Au début des années soixante, le seul fait de penser que je puisse un jour devenir écrivain avait quelque chose d'invraisemblable. Je n'avais pas les moyens matériels; je vivais dans une toute petite chambre en sous-location et je n'avais personne à qui dire que je voulais écrire un roman. La littérature de l'époque était victime de la censure stalinienne. Un jour, j'ai eu entre les mains La Mort à Venise, de Thomas Mann, et un petit livre jaune, L'Étranger, de Camus, dont je ne connaissais pas même le nom. Ce livre, j'en... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 octobre 2010

Un virtuose de la narration et du découpage

L’auteur de Cent ans de solitude symbolisait la prégnance du mythe, le sanglant et magique folklore amérindien, la lutte des peuples contre l’ogre nord-américain. Il a surtout répandu sur le monde un style, le fameux réalisme magique, où la matière des phrases, l’assonance des noms et le ton lancinant semblent épaissir le temps, comme une jungle, jusqu’à dissoudre dedans la conscience enfiévrée du lecteur. Chez Vargas Llosa, rien de tel : il n’est pas un créateur du langage, mais un virtuose de la narration et du... [Lire la suite]
Posté par desavy à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 octobre 2010

Littérature et idéologie

Lorsque j'écris, l'idéologie devient secondaire. La littérature offre un horizon bien plus vaste de l'expérience humaine.Mario Vargas Llosa, in Le Monde, 8/10/2010.
Posté par desavy à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 octobre 2010

Démesuré

Il y a quelque chose de démesuré chez Vargas Llosa, cet inlassable travailleur, défenseur de tous les marginalisés, journaliste, reporter, amateur d'art..., dont rien n'arrête l'appétit de vie. Très vite, tout le tente, y compris la politique. Naturalisé espagnol en 1993, se jouant des frontières littéraires et géographiques - il est toujours entre Paris, Madrid, Londres et Lima malgré sa peur de l'avion -, Vargas Llosa, éloquent, portant beau, continue de défendre ses convictions avec passion. Le Monde, 8 octobre... [Lire la suite]
Posté par desavy à 13:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 octobre 2010

Un Nobel à Agen

Le prix Nobel de littérature a été décerné hier à Stockholm au Péruvien naturalisé espagnol Mario Vargas Llosa, un fin observateur d'une Amérique latine dont il aura décortiqué toutes les facettes et les failles. Du Parti communiste péruvien au castrisme à un libéralisme critique, version Vargas Llosa, cet ancien candidat à l'élection présidentielle au Pérou en 1990 présente un parcours politique qui dénote une forte personnalité.  Il avait eu, en novembre 2005 au théâtre municipal d'Agen, un tête-à-tête courtois,... [Lire la suite]
Posté par desavy à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 octobre 2010

Un romancier populaire est toujours suspect

Bernard Clavel n'a jamais cessé de se battre et de souffrir pour revendiquer une place entière parmi les auteurs de son temps. Malgré son prix Goncourt en 1968 pour Les Fruits de l'hiver, il lui sera difficile d'obtenir la reconnaissance de critiques faisant la fine bouche. Un romancier populaire est toujours suspect. Ceux-là mêmes qui le méprisaient lui feront les yeux doux lorsqu'il siégera à l'académie Goncourt, au couvert de ­Giono, en 1971. Une expérience de courte durée, puisque, en 1977, il en démissionna.... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 octobre 2010

Une finalité d'ordre prométhéenne

Pour beaucoup d'écrivains contemporains, la science-fiction fait maintenant partie des références culturelles de base ; après tout, c'est l'une des créations les plus originales du XXe siècle. Certains n'hésitent plus à lui emprunter ses outils et ses codes, et les frontières entre les genres ne sont plus aussi étanches qu'avant. En tant que procédé littéraire, la distanciation cognitive crée des textes mystérieux, avec des effets de flou, d'incomplétude, qui entraînent le lecteur dans un jeu particulier, très addictif. Des... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 octobre 2010

Champagne

Après une présentation-lecture suivie de quelques questions, la séance "marathon" commence vers 18 h 30. Un à un, les lecteurs montent, seuls ou accompagnés d'un(e) ami(e) pour une photo souvenir à laquelle la romancière se prête de bonne grâce, attentive, prévenante, chaleureuse. D'un mot ou d'une question, voire d'un verre de champagne, Amélie Nothomb sait désinhiber les plus timides, ceux qui la voient pour la première fois. Visiblement émue de retrouver d'anciens lecteurs qui la suivent depuis de longues... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 septembre 2010

Roth au sommet de sa forme et de sa verve

Roth au sommet de sa forme et de sa verve s'en donne à cœur joie avec ce garçon trop tendre, trop prudent, indécis quand il faudrait trancher et trop tranchant quand il faudrait prendre le temps de réfléchir. Des abattoirs kasher de Newark aux combats dans les tranchées coréennes réglés à la baïonnette, il nous donne un raccourci saisissant d'une Amérique puritaine des années cinquante encore sûre d'elle-même alors qu'elle s'enfonce lentement mais sûrement vers une guerre froide de quarante ans. Le Figaro, 23... [Lire la suite]
Posté par desavy à 09:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
25 septembre 2010

Fable étrange

Éric Faye nous livre une de ces fables étranges dont il a le secret. Cent petites pages, pas une de plus, permettent à l'écrivain de brasser, sans jamais forcer le trait, sans même avoir l'air d'y toucher, de grands thèmes: la culpabilité, la honte, la solitude, le remords. Avec des personnages confrontés à un réel mal de vivre et qui ne trouvent pas leur place dans une société à bout de souffle. Cela se passe très loin de nous. À Nagasaki, ville tristement célèbre pour la bombe qui y a été larguée il y a soixante-cinq... [Lire la suite]
Posté par desavy à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :