28 juillet 2011

Amy Winehouse par Sébastien Le Fol

Une voix comme celle-là, il n'y en a pas deux par génération. Amy Winehouse restera cette voix aux accents de gospel trash. Je me souviendrai toujours de ce jour de printemps où je l'ai entendu pour la première fois scander ce No, no, no si entêtant. Amy Winehouse, c'est l'histoire désepérée et désespérante d'un refus : refus de l'hygiène, de la santé, du principe de précaution et de la modération. Une fuite en avant tragique. Cette gamine du nord de Londres, maquillée comme un voiture volée, s'est immolée... [Lire la suite]
Posté par desavy à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2011

Décès d'Amy Winehouse

    23 juillet 2011, 19h15 : on vient donc d'apprendre la mort de la chanteuse anglaise Amy Winehouse, et c'est malheureusement tout sauf une surprise. Ces trois dernières années, ses apparitions publiques souvent chaotiques, comme ses annulations de concerts à répétition, donnaient lieu aux mêmes pronostics sordides chez tous les observateurs, fans inclus : «C'est peut-être la dernière fois qu'on la voit » - ou, variante déprimante dans le cas des concerts annulés, comme au festival Rock en Seine, près de Paris,... [Lire la suite]
Posté par desavy à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juin 2011

Semprún ne fait jamais vraiment le récit de sa vie, il redécouvre plutôt des terres intérieures

  Romancier, essayiste, scénariste, auteur dramatique, son œuvre croise et décroise les moments fondateurs de sa propre existence. Réécrivant sans cesse une bio-fiction aux contours mouvants. A la chronologie dispersée dans les pages d'une vingtaine de livres. Chaque fragment est précis. Mais Semprún ne fait jamais vraiment le récit de sa vie, il redécouvre plutôt des terres intérieures. Comment se reconnaître ? Son paysage intime, sans cesse, a été bouleversé. (...) Le jeune résistant du réseau Jean-Marie Action, arrêté par... [Lire la suite]
Posté par desavy à 12:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 mai 2011

Le lot 194

  C'est un événement, tant pour les bibliophiles que pour les littéraires. La semaine prochaine, Artcurial dispersera un ensemble de lettres manuscrites de Louis-Ferdinand Céline, dont trente-six totalement inédites adressées à son vieil ami et confrère, le docteur Alexandre Gentil, entre 1939 et 1948. «On savait que ces lettres existaient, mais on ignorait où elles se trouvaient, confie Olivier Devers, l'expert de la vente. Des descendants du docteur ­Gentil les ont retrouvées et sauvées in extremis de la poubelle.» Vraiment... [Lire la suite]
Posté par desavy à 13:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2011

Une édition dotée d'une riche iconographie

Vingt ans après sa mort, La Table ronde, où Roland Laudenbach l'édita et l'accompagna d'une attention fraternelle, publie un beau livre rassemblant L'Humeur vagabonde et Un singe en hiver dans une édition dotée d'une riche iconographie, de la reproduction d'articles de presse, de «libres propos» de Blondin autour de ces deux romans, de repères biographiques ou encore du DVD du film d'Henri Verneuil. L'occasion donc de lire ou de relire un écrivain dont l'art et la manière évoquent la rencontre entre Jean Giraudoux et Marcel Aymé... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2011

Nouvelle édition de Paris est une fête

  «Ce qu’il faut c’est écrire une seule phrase vraie. Ecris la phrase la plus vraie que tu connaisses», s’enjoignait Hemingway à lui-même, dans sa mansarde, l’œil sur les toits. La vérité est que cette édition ne change rien, Paris sera toujours Paris, une fête. A Moveable Feast, «une fête mobile» dit le titre qui n’est pas de l’écrivain lui-même, mais vient d’une phrase qu’il a prononcée. Patrick Hemingway explique qu’il faut entendre «mobile» au sens catholique, c’est variable comme le jour de Pâques. La plupart des titres... [Lire la suite]
Posté par desavy à 09:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 mai 2011

Une oeuvre tout en subtilités et en nuances

    Normal 0 21 false false false MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; ... [Lire la suite]
Posté par desavy à 10:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mai 2011

Je hais les jeunes filles

  Le ton, cynique, réaliste, engagé, sans pincettes, sans paternalisme, ce ton qui rendait le magazine intelligent, intéressant, drôle et décalé. Ce ton que l’on retrouvait dans toutes les rubriques et qui correspondait à « l’esprit » 20Ans. C’est en grande partie de cet esprit dont les témoignages recueillis par Marie Barbier nous parlent. En revenant sur la décennie 1993-2003, décennie pendant laquelle 20Ans a tourné sous la houlette d’Isabelle Chazot, Marie Barbier nous propose ici une anthologie, un décryptage de... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mai 2011

Je suis une actrice, et me transformer, c’est mon boulot

Après avoir lu le livre, j’étais démoralisée. J’étais persuadée qu’on ne m’appellerait jamais pour interpréter le rôle de Lisbeth. J’étais trop féminine, trop sexy en quelque sorte. Alors, quand la production m’a fait signe, j’ai foncé. J’étais sans espoir mais électrisée. J’ai voulu les convaincre que moi aussi je pouvais ressembler à un garçon, prendre des allures de dur à cuire, maigrir ou grossir de 10 kilos. Je suis une actrice, et me transformer, c’est mon boulot. Une fois engagée, j’ai refusé d’écouter les conseils des uns et... [Lire la suite]
Posté par desavy à 10:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 avril 2011

On aimerait en savoir plus

A l'origine, une incapacité, presque un refus. Quand Colette Fellous, directrice de la collection "Traits et portraits", lui propose d'écrire un autoportrait, il botte en touche : "C'était trop précoce." A cette époque, celle de Cercle (Gallimard, 2007, prix Décembre), il propose un livre à partir de ses lectures de La Légende de saint Julien l'Hospitalier, de Flaubert, "l'un des premiers textes de la littérature française qui aborde la question de la gratuité du mal". Un récit fétiche. Mais le projet traîne et il publie Jan Karski... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :