29 avril 2011

Cendrars aurait pu être notre Conrad, notre Kipling

Cendrars aurait pu être notre Conrad, notre Kipling. Il les lut, mais ne les imita pas. Il est moins raconteur, moins inventeur de fictions. Il aime et revendique les "histoires vraies", mais il ne craint pas d'affabuler sur son propre compte. Ses anecdotes sont, le plus souvent, des portraits. Ce qui donnera l'effrayant Moravagine (Grasset, 1926) et la peinture de l'aventureux Johann August Suter, auquel il devra son plus grand succès, L'Or (Grasset, 1925). Il hésite entre la fascination pour les criminels et les fous, et... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 avril 2011

En fait, je crois n'avoir jamais été aussi heureux qu'aujourd'hui

  En ce jour de printemps, encore épargné des émanations toxiques made in Japan, le national author savoure une expérience inédite: promouvoir un roman brocardant les misérables complots d'un scientifique censé sauver la planète au moment même où une avanie nucléaire la fait trembler pour de vrai. Fonte des glaces, déclin des énergies fossiles, bégaiement des énergies propres: aussi documenté qu'un dossier de Ça m'intéresse, Solaire embrasse les grands enjeux de l'écologie à travers les stratégies mesquines d'un prix Nobel sur... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 avril 2011

Une sorte de roman qui se lit d’une traite.

D’abord, cette histoire de plagiat (bien expliquée par Marin de Viry, ici). Il suffit de lire les deux premières pages de ce livre pour se rendre compte immédiatement qu’on a affaire là à une œuvre personnelle, fervente, écrite avec le sang et les larmes de l’auteur. Que plus qu’une simple biographie,  PPDA a fait acte de témoignage d’amour et de reconnaissance envers un écrivain et un homme qui fut son compagnon de route pour le meilleur et pour le pire. Et qu’on peut tout reprocher au plus célèbre journaliste de France sauf... [Lire la suite]
Posté par desavy à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 avril 2011

Une accusation de plagiat

  "En fait de "vision très personnelle", L'Express peut révéler que l'ancien présentateur du 20 Heures a plagié une biographie signée Peter Griffin, parue aux Etats-Unis, en 1985, aux éditions Oxford University Press. Traduite en France, chez Gallimard, en 1989, elle est aujourd'hui quasiment introuvable en librairie." (...) Contacté par L'Express, Patrick Poivre d'Arvor assure : "J'ai passé un an et demi à écrire ce livre et trouve très désobligeant ce soupçon de plagiat. Je me suis naturellement documenté auprès des nombreuses... [Lire la suite]
Posté par desavy à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 avril 2011

Une petite merveille

  Autre petite merveille qui n'a pas vu le jour depuis 1929, date de sa commande par un grand bibliophile parisien au relieur de l'Art nouveau Charles Meunier: l'ensemble monumental en 45 volumes de l'œuvre de Victor Hugo. C'est l'un des cinquante exemplaires de tête sur japon de cette édition nationale composée de sept parties et publiée au lendemain de la mort de l'écrivain. On ne connaît que deux autres exemplaires de la même édition, également reliés par Charles Meunier mais ornés de cuirs ciselés très différents. Le... [Lire la suite]
Posté par desavy à 09:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 avril 2011

Les périgrinations d'Ulysse

En France, terre de prédilection de la littérature, le marché de la bibliophilie coule des jours heureux, ponctués de belles découvertes, mais souvent disséminés dans les ventes. En épluchant les catalogues du printemps, un œil averti ne peut manquer, dans son coffret de toile bleue un peu passée, le volume d'Ulysse de James Joyce, avec sa couverture usée. C'est l'unique rescapé de la rarissime et mythique troisième édition, lourde d'histoires et de rebondissements. Estimé faiblement entre 10.000 et 15.000€ par Piasa, cet... [Lire la suite]
Posté par desavy à 09:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 avril 2011

Observateur plutôt que participant

Julien Gracq a vingt-neuf ans lorsqu'il est mobilisé à la fin du mois d'août 1939. Il est lieutenant au 137e régiment d'infanterie. En octobre, il rallie son bataillon en Lorraine, fait la «drôle de guerre» en Moselle, part en renfort à la frontière belge où commence l'«incroyable débâcle» militaire, pour reprendre les mots de Marc Bloch. Souvenirs de guerre est le carnet de bord, au jour le jour, des trois semaines qui vont du 10 mai 1940 en Flandres au 2 juin à quelques kilomètres de Dunkerque, où la section tombe aux mains de... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2011

Paris est une fête, retraduit et augmenté

C'est peut-être cette impression d'être, en tant qu'écrivains, seuls à faire du trapèze sans filet, que l'on retrouve en relisant Paris est une fête. Dans ces courts textes à la fois anecdotiques et profonds - où l'on croise l'extraordinaire présence de Gertrude Stein, mais aussi Picasso, Pascin, Ezra Pound, et bien sûr Fitzgerald (dans un voyage à hurler de rire avec Hemingway) décrit comme un attachant mais aussi pénible maniaco-dépressif tendance hypocondriaque - le quotidien, cette suite de jours qui forment la vie, s'écrit sur la... [Lire la suite]
Posté par desavy à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2011

Des inédits de Fitzgerald

  Un livre à soi, dont le titre fait joliment écho à Une chambre à soi de Virginia Woolf, se compose des articles qu'écrivit Scott Fitzgerald, quand il ne parvenait pas à publier ou que ses romans ne se vendaient pas (ce qui arrivait souvent). Détail important : Fitzgerald voulait faire paraître ce livre de son vivant, mais jamais publié alors, le voici enfin entre nos mains. Il souhaitait rassembler dix-huit textes, en voici une quarantaine, dont une majorité d'inédits en français. On y découvre avec étonnement, voire... [Lire la suite]
Posté par desavy à 14:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 avril 2011

Journalistes à petite cervelle qui écrivent des articles critiques en croyant faire preuve d’indépendance

On retrouve dans ce roman l’intérêt habituel de McEwan pour la science (ici la physique quantique et la climatologie) et son génie de la description sociologique : l’enfer que devient la vie d’un chercheur après le Nobel, le look des jeunes physiciens (catogan, bracelet en tissu au poignet, jean délavé et veste de survêtement) ou les débats entre climato-alarmistes et climato-sceptiques, décrits avec ironie et compétence. Tout le monde en prend pour son grade, y compris les «journalistes à petite cervelle qui écrivent des... [Lire la suite]
Posté par desavy à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :