29 octobre 2014

Beigbeder, Neuhoff et Besson par Chevillard

Il y a un double jeu de la désinvolture assez lamentable, qui se rencontre par exemple chez Frédéric Beigbeder, Eric Neuhoff ou Patrick Besson. Ils se voudraient espiègles ou primesautiers, mais ces adjectifs qualifient trop bien les fillettes pour convenir aussi à leur prose vulgaire et bâclée. Car ce sont des écrivains qui bâclent. Qui bâclent avec constance, avec acharnement. Qui bâclent avec scrupule. Ruse grossière : l’écrivain bâcleur laisse croire en effet qu’il pourrait faire beaucoup mieux, qu’il gâche exprès son immense... [Lire la suite]
Posté par desavy à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

16 février 2012

Journal d'un Français sous l'emprise de la pensée unique

    Un jour de l’été 2002, Franz-Olivier Giesbert m’a demandé d’écrire sur la télévision chaque semaine dans Le Point. Je lui ai dit que j’écrivais déjà sur la télévision pour un autre journal (textes rassemblés dans Le Plateau télé, Fayard, 2010). Franz m’a rappelé quelques jours plus tard et m’a dit que, dans ce cas, je pourrais écrire sur n’importe quoi. C’est ce que j’ai fait. Patrick Besson, quatrième de couverture.
Posté par desavy à 14:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mars 2011

Il dit pourtant des choses graves

  Il y a quelque chose de bouleversant dans le livre que Patrick Besson vient de publier. Il n'a l'air de rien avec ses 80 pages autobiographiques imprimées en gros caractères. Pourtant, il pèse aussi lourd que tout ce que le romancier a écrit jusque-là, des dizaines de romans et des milliers de chroniques dans la presse, où toujours il tentait de noyer sa mélancolie dans la légèreté. Pour être ému par Come Baby, il faut savoir que Patrick Besson est, était, un grand ricaneur devant l'Éternel. Communiste sincère et... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mars 2011

Beigbeder et Garcin nouveaux membres du Renaudot

En choisissant Frédéric Beigbeder et Jérôme Garcin, les autres membres du jury Renaudot ont sélectionné deux personnalités de la vie littéraire parisienne. Frédéric Beigbeder s’était d’ailleurs vu décerner le prix Renaudot en 2009, pour Un roman français (Grasset). Auteur d’Olivier, paru en janvier chez Gallimard, Jérôme Garcin dirige, quant à lui, les pages culturelles du Nouvel Observateur et anime l’émission "Le Masque et la plume," sur France Inter. Son nom avait d’ailleurs circulé pour succéder à Michel Tournier au "7e couvert"... [Lire la suite]
Posté par desavy à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 octobre 2009

Michel Déon dans les Cahiers de l'Herne

Les vies de Michel Déon S'il fallait une nouvelle preuve de l'importance littéraire de Michel Déon, elle nous est magistralement donnée par ce numéro des Cahiers de l'Herne consacré à l'auteur des Poneys sauvages. De l'étude savante au simple témoignage d'affection, une trentaine de textes d'écrivains ont été réunis par Laurence Tacou, maître d'œuvre de l'ouvrage. Le club des inconditionnels de Michel Déon rassemble des romanciers aussi différents que Milan Kundera, Emmanuel Carrère, Éric Neuhoff et Patrick Besson. Nous... [Lire la suite]
25 avril 2009

Il a beaucoup tripoté et bisouillé Olivia Ruiz

Le Petit EchiquierAprès« Le Grand Echiquier » de Jacques Chancel, le petit de Christophe Hondelatte :« Tandem ». Deux invités principaux, d'où le nom de l'émission. La semaine dernière, c'étaient Olivia Ruiz et Jean d'Ormesson. Jean n'a pas trop aimé quand Hondelatte l'a qualifié de papillon. Aucun papillon n'a jamais écrit dix mille pages. D'Ormesson préfère qu'on le qualifie de chenille. Il a beaucoup tripoté et bisouillé Olivia Ruiz avant de s'endormir sur son banc. Il y a eu des chanteuses d'opéra et des chanteuses de... [Lire la suite]
Posté par desavy à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 janvier 2009

A propos, tous mes vœux

L’année 2009 s’annonce tellement mal, en vérité, que les mathématiciens du monde entier se creusent la tête pour nous faire passer directement en 2010. Les plus fins analystes rétorquent que 2010 sera encore pire que 2009. A propos, tous mes vœux. Patrick Besson, Le Point du 1 janvier 2009.
Posté par desavy à 14:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
09 novembre 2007

Ce sont mes copains, alors j'ai voté comme eux

J'ai été stupéfait d'apprendre les conditions dans lequelles M. Giesbert a manipulé cette année les délibérations du prix Renaudot. Christophe Donner, communiqué. Christophe Donner s'aveugle quand il croit qu'une personne peut manipuler des jurés comme ceux du prix Renaudot, des écrivains de caractère qui réagissent souvent avec virulence aux pressions des éditeurs alors contre-productives. Je peux comprendre sa colère. Il a écrit un des meilleurs livres de la rentrée. Il n'a pas eu le prix Renaudot et il cherche un bouc... [Lire la suite]
Posté par desavy à 07:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 août 2007

Virtuosité

Une fois que le drame est consommé, Gilles Verbier raconte comment il est tombé amoureux de la fiancée de son frère Fabien, l'inconsistante et fascinante Annabel au sujet de laquelle Patrick Besson remarque : « Le vide attire. » L'histoire de cette passion amoureuse, il la reconstitue à partir de vieilles listes de courses ainsi qu'en se rappelant le contenu de la corbeille de la salle de bain de l'intéressée... Belle-Soeur aurait pu être une comédie de moeurs chez des petits-bourgeois du show-biz et s'intituler La Double Inconstance... [Lire la suite]
Posté par desavy à 14:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 juin 2007

L'unique principe de Patrick Besson

J'aime entrer dans un cinéma vide, au début de l'après-midi. Surtout au printemps. Pour l'occasion, on devrait changer l'orthographe d'entrer : antrer. C'est une projection presque privée. Mieux qu'une projection privée, car il y a encore moins de monde. Pour « La liste de Carla », au Racine, on était neuf. Ça m'a rappelé ce jour de 1999 où, à l'UGC Montparnasse, j'ai vu « A mort la mort ! » de Romain Goupil. On était trois et le troisième, c'était moi qui l'avais amené : Anthony Palou. On s'est assis au milieu de la salle, l'autre... [Lire la suite]
Posté par desavy à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,