18 avril 2010

Cette singularité irréductible aux écoles et aux modes qui sacre l'écrivain véritable

Un écrivain, c'est un ton, une musique, un univers qui lui appartiennent en propre ; c'est une sensibilité soutenue par une écriture. Il me semble qu'on peut prendre n'importe lequel de mes livres, l'ouvrir au hasard, en lire dix pages, et reconnaître cette singularité irréductible aux écoles et aux modes qui sacre l'écrivain véritable. Que notre ami Jacques Brenner ne le sente pas ainsi, me trouble et me peine ; et la certitude de "gagner mon procès en appel", comme disait Gide, n'est pas une consolation suffisante : si... [Lire la suite]
Posté par desavy à 11:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 décembre 2008

Décès de Béatrix Beck

La romancière française d'origine belge Béatrix Beck, prix Goncourt 1952 pour "Léon Morin prêtre", s'est éteinte à l'âge de 94 ans. Née en Belgique en 1914, Béatrice Beck est décédée dans la nuit de samedi à dimanche dans la maison de retraite où elle vivait, à Saint-Clair-sur-Epte (Val d'Oise). Elle laisse une trentaine d'oeuvres, des romans pour l'essentiel, mais aussi des contes, poèmes et pièces radiophoniques. "Léon Morin prêtre" l'avait rendue célèbre en lui permettant de décrocher le prix Goncourt en... [Lire la suite]
Posté par desavy à 12:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 décembre 2006

Le bonheur, non préoccupation du lendemain

Lundi 27 mai 1940 Le bonheur, dit Gide, qui est la "non préoccupation du lendemain". J'ai exprimé cela quelque part, moi aussi. Mais la société actuelle vous enserre tellement qu'il faut savoir jouer des coudes avec une terrible volonté que je n'ai pas encore. Attendre le bonheur en espérant (en croyant) qu'il viendra, c'est presque le bonheur. Mais si l'on faisait le total des moments heureux d'une vie, cela ne pèserait pas lourd, en comparaison du reste. Etre heureux, pourtant, à la réflexion, cela semble si facile ! ... [Lire la suite]
Posté par desavy à 15:11 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 novembre 2006

Moins arrivistes qu'on pouvait le penser

Finalement, nous étions moins arrivistes qu’on pouvait le penser. Je m’en suis aperçu au moment de la succession de Raphaël Sorin chez Flammarion. On m’a demandé qui je voyais pour le remplacer. J’aurais pu dire “moi”, mais je suis trop paresseux pour être éditeur. J’ai alors suggéré Frédéric Beigbeder, pensant que ça l’amuserait. Il a démissionné au bout de deux ans. Cela démontre un manque navrant d’acharnement à saisir les positions de pouvoir. De tous les gens apparus au milieu des années 90, aucun n’a suffisamment voulu le... [Lire la suite]
Posté par desavy à 22:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 octobre 2006

Le chef des esclaves révoltés

Monique Nemer donne de l'extraordinaire complication généalogique de cette famille recomposée une analyse compréhensive qui est l'un des aspects les plus enrichissants de son livre. Dédié à Bertrand Delanoë, ce livre l'est aussi, implicitement, à ses électeurs parisiens qui ont su, en l'élisant, dépassionner une question vitale de la liberté. Il aurait pu être dédié pareillement à un musulman ou une musulmane qui aurait la même intrépidité que Gide. L'essai articule parfaitement le souci d'"intérêt général" et de sauvegarde... [Lire la suite]
Posté par desavy à 22:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
31 mai 2006

Comment refuser une invitation.

Paris le 15 avril 1914 Mon cher Gide, J'ai été bien surpris de votre lettre. Très flatté, aussi. Je ne me serais pas attendu à pareil honneur. Ce dernier mot est peut-être de trop, d'ailleurs. Je ne dois peut-être votre invitation qu'à votre cordialité. Je vais en tout cas bien mal répondre à votre aimable ambassade. J'en suis, pour mes travaux, au même point qu'il y a deux ans, je puis même dire qu'il y a huit ans. Depuis 1906, en effet, je dois donner un livre au Mercure, et je n'ai pas encore pu trouver la centaine ou la... [Lire la suite]
Posté par desavy à 21:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

07 mai 2006

De l'utilité du Ministère des affaires étrangères

Un livret édité par le Ministère des affaires étrangères/adpf, que l'on trouve aussi ici : http://www.adpf.asso.fr/adpf-publi/folio/gide/01.html Ce lien vous conduira vers une sorte de trésor.
Posté par desavy à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 décembre 2005

Critiques

André Gide à Charles Du Bos : "J'aime mieux vos critiques à vous que les éloges de presque tous les autres." Le numéro 1 de la Presse littéraire est paru, depuis quelques jours déjà ; on y parle beaucoup de Gide, mais pas seulement de lui.
Posté par desavy à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 décembre 2005

La Presse littéraire

En attendant le 15 décembre...
Posté par desavy à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 juillet 2005

5 juillet 1941

Fier d'être Français... La France, hélas ! depuis des mois, des années, ne nous a guère donné motifs d'être fiers. Par moments on la reconnaît si peu, la France, que c'est à douter si d'abord on ne s'était pas trompé sur elle. Ses qualités, ses vertus les plus belles, les plus rares, elle semble avoir pris à tâche de les renier l'une après l'autre, ou de s'en dessaisir comme d'articles de luxe inserviables ou comme des propriétés qui, par temps de besoin, coûtent trop cher à entretenir. La France que voici n'est plus la France. Où... [Lire la suite]
Posté par desavy à 13:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,