07 novembre 2013

Quand on désire vraiment quelque chose, on finit toujours par l’obtenir.

  C’est le plus beau des prix. Celui qui a récompensé par le passé de grands écrivains que j’admire : Marcel Aymé, Michel Butor, Georges Perec… Les ventes ne m’intéressent pas : je rejoins enfin ce Panthéon. J’en rêvais, depuis que j’écris, dès l’âge de douze ans. Quand on désire vraiment quelque chose, on finit toujours par l’obtenir. Yann Moix, lauréat du Renaudot 2013, le Figaro 5 novembre 2013.
Posté par desavy à 18:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 novembre 2012

Essence et existence

Il y a un mois, Jérôme Ferrari tournait en rond devant les étagères vides de son appartement d'Abu Dhabi. Seule une quinte de livres avait passé la frontière. Il en restait encore 7 mètres cubes en rade à Marseille. Il les avait rangés sur le comptoir de sa cuisine américaine : deux, trois Dostoïevski, un David Vann, et Notre Jeunesse de Charles Péguy. Son attachée de presse venait de lui envoyer un message, pour lui dire qu'il était sur la deuxième liste du Goncourt. Les élèves de philo du lycée français apostrophaient alors leur... [Lire la suite]
Posté par desavy à 17:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2012

Le meilleur roman de la rentrée littéraire a pour cadre un modeste bistrot

  Jérôme Ferrari a été couronné, mercredi 7 novembre, par le prestigieux prix Goncourt pour son roman Le Sermon sur la chute de Rome (Actes Sud), qui fait d'un bar corse l'épicentre d'une fable superbe sur les espérances déçues, les frustrations et l'inéluctable fugacité des mondes. Le lauréat, en lice pour la plupart des prix littéraires cette année, a été choisi au deuxième tour. Jérôme Ferrari a affirmé avoir ressenti "comme une chute de tension qu'on peut considérer comme une définition correcte de la joie". "Je suis... [Lire la suite]
Posté par desavy à 16:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2011

Le Goncourt pour Alexi Jenni

Loin des premiers romans souvent nombrilistes, L'Art français de la guerre, au style classique, épique, parfois un peu grandiloquent, est un chant inspiré, baigné de sang et de combats, une méditation sur l'identité nationale et ces vingt ans de guerres coloniales qui marquent encore les esprits aujourd'hui. Le roman, très lisible mais exigeant, a déjà été vendu à plus de 56 000 exemplaires. Il devrait bientôt faire beaucoup mieux : un Goncourt se vend en moyenne à 400 000 exemplaires. ... [Lire la suite]
Posté par desavy à 17:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mars 2011

Beigbeder et Garcin nouveaux membres du Renaudot

En choisissant Frédéric Beigbeder et Jérôme Garcin, les autres membres du jury Renaudot ont sélectionné deux personnalités de la vie littéraire parisienne. Frédéric Beigbeder s’était d’ailleurs vu décerner le prix Renaudot en 2009, pour Un roman français (Grasset). Auteur d’Olivier, paru en janvier chez Gallimard, Jérôme Garcin dirige, quant à lui, les pages culturelles du Nouvel Observateur et anime l’émission "Le Masque et la plume," sur France Inter. Son nom avait d’ailleurs circulé pour succéder à Michel Tournier au "7e couvert"... [Lire la suite]
Posté par desavy à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 novembre 2010

Chef de file d'une nouvelle génération d'au­teurs

Trois fois sélectionné, jamais élu: Michel Houellebecq a toujours été sur la liste des prétendants au prix Goncourt depuis Les Particules élémentaires en 1998. Ses relations tempétueuses avec le jury remontent à cette année-là puisqu'il raté le prix au profit de Paule Constant et de son Confidence pour confidence. En deux romans, l'écrivain s'était pourtant imposé comme chef de file d'une nouvelle génération d'au­teurs. En cette rentrée 1998, il était fréquemment cité comme un favori pour les prix, dont évidemment le plus ... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 octobre 2010

Je me suis revu tout petit, à 5 ans, apprenant à lire

J'étais extraordinairement surpris. Je n'en revenais pas, j'étais presque confus ! Et puis très vite, dès que la nouvelle a été officialisée, le grand cirque a commencé, une véritable folie, un vertige : les téléphones ont sonné dans tous les sens, des gens ont commencé à arriver de partout, la famille, les amis, à tel point que je ne savais plus qui j'étais ! J'ai réfléchi ensuite à la manière dont tout cela avait commencé : je me suis revu tout petit, à 5 ans, apprenant à lire, en Bolivie, et comment la lecture, cette... [Lire la suite]
Posté par desavy à 13:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 octobre 2010

Un Nobel à Agen

Le prix Nobel de littérature a été décerné hier à Stockholm au Péruvien naturalisé espagnol Mario Vargas Llosa, un fin observateur d'une Amérique latine dont il aura décortiqué toutes les facettes et les failles. Du Parti communiste péruvien au castrisme à un libéralisme critique, version Vargas Llosa, cet ancien candidat à l'élection présidentielle au Pérou en 1990 présente un parcours politique qui dénote une forte personnalité.  Il avait eu, en novembre 2005 au théâtre municipal d'Agen, un tête-à-tête courtois,... [Lire la suite]
Posté par desavy à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 octobre 2010

Un romancier populaire est toujours suspect

Bernard Clavel n'a jamais cessé de se battre et de souffrir pour revendiquer une place entière parmi les auteurs de son temps. Malgré son prix Goncourt en 1968 pour Les Fruits de l'hiver, il lui sera difficile d'obtenir la reconnaissance de critiques faisant la fine bouche. Un romancier populaire est toujours suspect. Ceux-là mêmes qui le méprisaient lui feront les yeux doux lorsqu'il siégera à l'académie Goncourt, au couvert de ­Giono, en 1971. Une expérience de courte durée, puisque, en 1977, il en démissionna.... [Lire la suite]
Posté par desavy à 08:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 septembre 2010

Goncourt : première sélection

L'Académie Goncourt a publié ce lundi sa première sélection pour son prix 2010, qui doit être attribué le 8 novembre et qui comprend des poids lourds de la rentrée littéraire comme Michel Houellebecq, Virginie Despentes ou Amélie Nothomb. Voici cette sélection par ordre alphabétique: - Olivier Adam pour Le coeur régulier (L'Olivier) - Vassilis Alexakis pour Le premier mot (Stock) - Thierry Beinstingel pour Retour aux mots sauvages (Fayard) - Vincent Borel pour Antoine et Isabelle (S. Wespieser) - Virginie Despentes pour... [Lire la suite]
Posté par desavy à 12:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,